Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : enema
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Jeudi 3 juin 2010 4 03 /06 /Juin /2010 09:00

Un texte intéressant que j'ai trouvé sur http://sisterlorenas.unblog.fr/tag/mes-idees-sur/ à la date du 16 octobre 2007, et que je mets ici pour la cas où il disparaisse.


Domination et travestisme

Mardi 16 octobre, 2007

Pourquoi ? 

 Beaucoup d'hommes éprouvent le besoin de se travestir et en particulier d'être dominés en vêtements de femme. Les dominatrices possèdent d'ailleurs souvent dans leur donjon une “Sissi Room”, un petit coin où elles permettent aux hommes de se féminiser.  On pourrait s'interroger sur ce besoin des hommes de porter des vêtements féminins. Les psychologues parleront d'une relation oedipienne mère-fils. Puisque je suis personnellement travesti, j'ai souvent cherché le pourquoi de ce qui m'arrivait, car le travestisme est un besoin irrépressible. J'avouerai que, si au début, j'en éprouvais quelque honte, aujourd'hui j'ai appris à assumer ce que je considère comme l'autre volet de ma personnalité. Et je dois dire que je m'y sens soutenu par beaucoup de personnes qui me connaissent et  m'apprécient en temps que personnage féminin. Pour en revenir à la relation oedipienne, je ne me suis jamais senti concerné par cette hypothèse. Ma mère était un personnage relativement autoritaire très à cheval sur les principes religieux  dont on pourrait dire qu'elle “portait la culotte” dans le ménage mais, en temps que le “petit dernier” de ses enfants, j'ai eu de sa part une attitude plus coulante que pour ses autres enfants. Il n'y a jamais eu conflit entre elle et moi. Aucun conflit non plus avec mon père, un rêveur doté d'un excellent caractère. Par contre, si ma mère fut dans sa jeunesse une assez jolie femme, elle n'a jamais vraiment soigné sa féminité, les devoirs de la famille prenant le pas sur toute futilité feminine. Et ce n'est certainement pas sa façon de s'habiller qui m'a attiré vers l'habillement feminin ou alors c'est ce qui a créé chez moi un manque que j'ai dû combler. Et c'est peut-être aussi ce manque d'autorité vis à vis de moi  qui a créé un besoin conflictuel me faisant rechercher une dominatrice.   

La relation Dominatrice-travesti

Venons-en au rôle de la dominatrice vis à vis d'un homme qui se travestit. J'ai pu le constater depuis des années que je fréquente le monde de la domination/soumission où je me suis toujours présentée sous ma personnalité féminine, j'ai toujours eu un bon accueil de la part des dominatrices. Et je pense pouvoir affirmer que celles-ci apprécient les hommes qui se travestissent. Pourquoi cela ? Il m'est difficile de répondre à la place d'une dominatrice mais on peut supposer les réponses suivantes:  -Les hommes qui se travestissent adoptent la position de femmes et donc d'être réputés plus faibles et les dominatrices auront avec eux une attitude plus douce et plus protectrice qu'avec les autres. -Une dominatrice a souvent eu dans sa vie des expériences l'amenant à détester les machos et souvent, elle exercera une vengeance sur les hommes qu'elle domine. Vis à vis d'hommes qui se feminisent et sont donc à l'opposé de machos, cette vengeance n'a pas beaucoup de raisons d'être. -Peut-être certaines dominatrices ont-elles eu dans leur jeunesse un manque de jeux de leur sexe et elles aiment à jouer “à la poupée” avec les hommes qu'elles féminisent. Elles aimeront aussi jouer les mères autoritaires mais aimantes vis à vis de leurs “filles”ou”soumises” pour qu'elles soient belles et dignes d'elles.   

Les divers rôles de travestis

Quelles sont généralement le type de personnages qu'adoptent les hommes travestis dans le monde de la D/S?  Les hommes peuvent se travestir pour mille raisons qui ne sont  pas toutes dans le but de la soumission. Certains même se travestiront en maîtresses pour assumer leurs tendances de domination. D'aucuns adopteront le look “mémère”, chemisiers à fleurs et jupes sous le genou, reproduisant ainsi le personnage de la mère, ou encore le look d'une actrice ou chanteuse bien définie sur laquelle ils auront fantasmé, d'autres plus fétichistes le look vinyl et talon aiguille de la racoleuse, ou encore de la vamp art nouveau, voire le look extravagant de la drag queen. Pour les travestis ayant des tendances à la soumission, il y a des types d'habillement bien typés.  Le rôle le plus fréquemment adopté est celui de la soubrette. Il y a deux types de rôles de soubrette.  D'abord la tenue fétichiste avec la petite robe noire ou rouge en vinyl avec jupon de dentelle blanche dépassant sous la jupe, le petit tablier à dentelles, la coiffe blanches et les escarpins à talons aiguille; ce type de soubrette polissonne est issu de la comédie française (d'où le nom de”french maid”en anglais). Il y a aussi le rôle plus conventionnel avec la reproduction des vêtements victoriens, longue jupe et long tablier en tissus lourds, bas noirs et bottines. Ces soubrettes apparaissent souvent dans des romans de l'époque  victorienne ou des bandes dessinées du siècle passé et c'est donc un personnage type des relation SM. Il est facile de comprendre pourquoi, les domestiques de la fin du 19 ème siècle étaient “taillables et corvéables” à merci par leurs patronnes de la bourgeoisie, quasiment des esclaves, et on ne les voit pas autrement que rigoureusement soumis à leurs ordres. Elles ne trouvaient d'ailleurs pas de place sans lettres de recommandation d'autres bourgeoises du même type. 

Ci-dessous un montage reprenant une photo d'une vraie domestique victorienne, une tenue victorienne telle qu'on peut se la procurer aujourd'hui, une tenue de soubrette sexy et un dessin de John Willie montrant bien comment on peut fantasmer sur le rapport SM entre dominatrice et soubrette.

 

victorianmaid
 

Un autre rôle fort prisé est celui de l'écolière: chemisier blanc, petite jupe plissée à carreaux, chaussettes blanches et  chaussures vernies , telle est l'image traditionnelle qui peut aussi varier, bien sûr. Il est aisé de comprendre pourquoi les travestis aiment cette tenue et voir dans leur dominatrice une séduisante mais sévère”maîtresse d'école” infligeant les punitions. 

Parlons aussi d'un rôle plus rare, celui de la pony-girl. S'il est plus rare, c'est d'abord parce que d'habitude les dominatrices ne travestissent pas leurs soumis pour ce type de domination qui sont donc plutôt des pony-boys, mais aussi parce que ce type de domination demande infrastructure et matériel spécial. Difficile de promener une maîtresse en rickshaw dans son donjon ! 

Si j'en parle, c'est donc par expérience (les photos le confirment) mais aussi parce que c'est un rôle qui convient particulièrement  bien à une relation avec une dominatrice, car le contact avec celle-ci est constant par le jeu des rènes sur le mors ou encore de la cravache. D'autre part, on dit que le cheval est la plus noble conquête de l'Homme. Avoir le rôle de la plus noble conquête d'une Dominatrice est donc particulièrement exaltant.


Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés