Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : enema
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Vendredi 13 mars 2009 5 13 /03 /Mars /2009 09:00

Un texte trouvé sur forum.doctissimo.fr/doctissimo/fantasmes/maison-cherchant-domestique-sujet_161774_1.htm
que, comme d'habitude, je mets ici en entier de peur qu'il ne disparaisse.


Et si ce fantasme devenait réalité... 

Cadre, 35ans, marié avec des enfants, il me manquait de réaliser un fantasme d'adolescent. Je suis fou d'ultra-féminité au point de vouloir la partager. Un chemisier de satin blanc,une jupe de cuir noir droite serrée sous les genoux, des bas couture et des talons aiguilles...voici un exemple  
 
L'odeur du cuir, les aspects brillant des tissus, la hauteur d'un talon, sont des stimulis immédiats.  
 
Et je voulais moi-même vivre ces émotions mais dans mon couple, ma femme ne partageait pas mes penchants. Fallait-il que je remette tout en cause ? Une famille, un métier, son couple...  
 
Un jour, lançant une bouteille à la mer, j'écrivis mon fantasme sur un forum...  
 
Les régles sont maintenant bien fixées entre nous et nous avons la semaine type suivante. Chaque midi entre 12h00 et 14h00, je m'échappe de mon travail, je prends ma voiture et arrivé à la maison de Madame, je rentre par le garage dont j'ai la clef.  
Le lundi : c'est le jour de serpillère, accroché au mur je trouve mon uniforme, une blouse de nylon rose à fermeture dans le dos, un fichu rose pour les cheveux, des claquettes en bois et des gants mappa. Je dois passer la serpillère dans toute la maison. II est rare que Madame soit présente mais j'accomplis ma tâche avec zèle, sachant le plaisir de Madame de rentrer dans une maison toute propre, et rangée...A 13h45 je remets ma tenue de cadre et je quitte ma parenthèse fantasmatique  
Le mardi : c'est le jour du repassage, je trouve accroché au mur mon uniforme de satin rose, des talons hauts de 12 cms blanc à bride, et toute une lingerie blanche. Je me dépèche car le repassage prend du temps. Madame est là pour me montrer la caisse de linge et elle m'enferme dans la buanderie. Je caresse fréquement le tissu soyeux de mon uniforme...  
Le mercredi : c'est le jour du service, Madame prend son repas, dans la salle à manger et prend plaisir à se faire servir en grande pompe. Uniforme de satin noir, tablier blanc, gants blancs, serre-tète, escarpins noirs vertigineux... Je dois veiller à prévenir tous les besoins de Madame, présenter les plats, verser le vin...Madame me parle pendant que mains croisés sur mon tablier j'attends patiemment ses désirs. Par bonté il arrive qu'au dessert, elle ne finisse pas tout, pose son assiette au sol, et j'ai le droit de finir à quatre pattes, avec parfois la caresse de son pied sur mon postérieur levé. Elle me parle toujours d'inviter un de ces jours ses amies le midi, mais elle ne l'a pas encore fait...  
Le jeudi : encore du repassage mais comme Madame veut être sûre que je finisse, je passe juste un tablier blanc avec bretelles à frou-frou et toujours des talons-hauts, blancs, enfermé dans la buanderie, Madame profite peu de mes fesses à l'air  
Le vendredi : récompense ou punition suivant le travail de la semaine. En cas de récompense, je trouve accroché mon uniforme vinyl noir dans le garage, avec un panty de vinyl noir également. Le vinyl c'est ce qui se lave le mieux.  
En cas de punition, se trouve accrochée, ma combinaison intégrale de lycra noir, que j'enfile, je passe des ballet-boots à cadenas, un baillon-boule rouge, je fixe à mon cou un collier à cadenas attaché à une chaine fixée au mur et je finis par passer une paire de menottes mains dans le dos...je passerais ainsi mon midi dans le garage attendant ma libération...  
 
Madame, je vous espère... Je suis très sérieux


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés