Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : enema
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Mardi 9 décembre 2008 2 09 /12 /Déc /2008 09:00

Encore un texte récupéré sur Internet, que je mets ici par commodité, et de peur qu'il ne se perde.

L'original est à : toutleplaisir.site.voila.fr/sx07b.htm



Quelques minutes plus tard, Sabine arrive devant le pavillon de Nicole. Elle est à nouveau habillée, même si elle porte dorénavant la minijupe que son amie lui a précédemment prêtée. Arrivée sur le seuil de la porte, elle frappe à celle-ci, attendant qu'on lui ouvre.


Quand Nicole apparaît derrière la porte, Sabine est presque surprise qu'elle ne soit pas nue. En effet, son amie porte un pantalon moulant en cuir noir, un bustier noir et s'est attaché les cheveux en arrière. Tout ce noir et ses cheveux bruns, cela lui donne comme un air sévère.

- Salut Sabine, tu tombes bien, Philippe allait faire des crêpes. Je crois que tu adores ça ?
- Oui. C'est vrai.
- Alors entre et suis-moi.

Les deux femmes vont à la salle à manger. Philippe est en effet derrière la séparation, dans la partie cuisine à l'américaine, en train de préparer des crêpes. On ne le voit que partiellement, mais ce qui surprend Sabine, c'est qu'il fasse la cuisine torse nu. Mais après tout pourquoi pas étant donné la température actuelle. Les deux femmes vont s'asseoir côte à côte sur le canapé du salon. La table basse face à elle semble idéalement placée pour déguster de bonnes crêpes bien chaudes. Des assiettes sont déjà disposées, ainsi qu'un sucrier et plusieurs pots de confiture.

En s'asseyant, la minijupe de Sabine a remonté le long de ses cuisses comme la fois précédente. Du coup, son sexe se dévoile à nouveau, mais ni elle ni personne d'autre ne semble s'en rendre compte. D'ailleurs son amie est occupée à regarder son mari préparer les crêpes. Quand à Sabine, si elle n'a pas remarqué l'indécence de sa propre tenue, c'est qu'elle profite que son amie regarde ailleurs pour observer avec curiosité la tenue de celle-ci de façon plus approfondie. Le bustier noir de Nicole est en dentelle, il est légèrement transparent et l'on parvient à deviner sa poitrine dont les contours se dessinent à travers le tissu, en particulier les aréoles, qui sont bien foncées et les tétons, qui pointent légèrement.


Denis vient de terminer les crêpes. Il prend alors la grande assiette sur laquelle elles sont empilées et sort du coin cuisine pour les amener sur la table basse du salon. Sabine peut alors le voir en entier, elle se rend ainsi compte qu'il ne porte pour tout vêtement qu'un petit tablier blanc de soubrette. Une fois les crêpes posées sur la table basse, il reste debout tandis que les deux femmes et lui-même commencent la dégustation de ce goûter improvisé.


Nicole ne peut s'empêcher d'admirer la tenue sexy de son mari et de faire partager son point de vue à son amie.
- J'adore quand il s'habille comme ça. Il est excitant, n'est-ce pas?
Sabine est à nouveau gênée, elle essaye alors de changer de conversation.
- Oui. Tout à fait. Dis donc, elles sont drôlement bonnes ces crêpes.
Denis lui répond tandis qu'il termine goulûment la sienne.
- C'est normal, j'ai un petit secret de fabrication. Je mets du sperme dans la pâte.

Sabine qui ne s'attendait pas à une telle réponse manque de recracher ce qu'elle a dans la bouche sous l'effet de la surprise. Elle réussit à l'éviter mais manque de s'étouffer. Après quelques quintes de toux, elle réussit à reprendre son souffle tandis que ses amis s'inquiètent pour elle.
- Ça va mieux ?
- Oui. J'ai juste été un peu surprise.
- Bon.
Tandis que Denis se sert une seconde crêpe au sperme, Nicole ne peut empêcher sa curiosité de s'exprimer.
- Et tu fais comment pour préparer la pâte ?
- De la farine, du lait, des œufs...
Nicole l'interrompt.
- Non, je veux dire : pour le sperme, comment tu fais ?
- Facile : je me masturbe sur le bol de pâte et je fais tout gicler à l'intérieur.
- Et... Tu en manges aussi ?
- Pourquoi pas ? Elles sont bonnes !
Et tout en disant cela, Denis termine sa seconde crêpe. Sabine se tourne alors vers son amie.
- Ça ne va pas ? Tu ne termines pas ta crêpe ?
Nicole regarde la crêpe au sperme qu'elle a dans la main. Après tout elle en a déjà mangé la moitié et ça n'a pas vraiment le goût de sperme. Elle la reprend donc dans sa bouche, un peu comme une bite, et termine de l'avaler.


Denis s'approche un peu plus de sa femme. Celle-ci pose sa main sur le tablier de son mari et se tourne à nouveau vers son amie.
- J'adore lui caresser le sexe à travers le tissu du tablier.
Tout en disant cela, Nicole prend dans sa main le sexe de son mari à travers le tissu et commence à le masturber. Le sexe de Denis, qui prend rapidement de l'ampleur, commence à soulever le tablier. Nicole semble épatée par l'effet que cela fait à son mari.
- Tu as vu comme il aime ça ? Moi aussi j'adore. Ça me fait mouiller. Et toi, tu as déjà essayé?
Sabine s'inquiète d'une telle question, elle se dit que les ennuis vont bientôt commencer.
- Non.
- Alors, essaye. Tu vas voir, c'est génial.

Il faut bien qu'elle fasse comme son amie si elle veut ne pas se faire violer par l'inconnu en pleine campagne. Après tout, ce n'est qu'une petite masturbation de rien du tout. Elle prend donc le sexe de Denis dans ses mains. La gêne l'envahit, elle se met à trembler légèrement. Prenant son courage à deux mains, elle commence à le masturber timidement. Elle sent alors que la bite de Denis est en train de grossir encore plus dans sa main. Sabine s'enhardit et se met progressivement à le masturber de plus en plus généreusement. Son amie, toujours à côté d'elle la regarde faire avec un vif intérêt.
- Alors c'est bien?
Sabine essaye de lui répondre le plus naturellement du monde même si elle a du mal à articuler plus de deux mots.
- C'est super.
- Il bande?
- De plus en plus.


Pour confirmer ce qu'elle vient de dire, Sabine lâche la bite du mari de son amie. Le sexe de Denis est tellement redressé que son tablier ne cache plus ses testicules. Sabine constate alors avec surprise qu'elles ne semblent pas avoir de poils. Pendant qu'elle est perdue dans ses pensées, Nicole pousse son amie vers l'avant.
- C'est encore mieux de le sucer. Allez, vas-y.
Ce qui ne manque pas de surprendre Sabine.
- Quoi ?
- Tu as l'air surprise. Tu n'as jamais sucé un homme?
- Si, mais...
- Je ne te crois pas, sinon tu n'hésiterais pas à le prendre dans ta bouche. Il a une bite très agréable à sucer.


Nicole soulève le tablier. Sabine a alors la confirmation de ce qu'elle pensait. Denis s'épile le sexe, pas un poil sur les testicules ni sur le pénis. Même les alentours sont proprement tondus. Cette belle bite bien lisse ne manque pas de la captiver, mais quand même pas au point de la sucer. Ce n'est pas son mari, elle a la sensation désagréable de commettre un adultère. Cependant, son amie continue à la pousser en avant.
- Vas-y, qu'est-ce que tu attends pour sucer mon mari ? Il a une si belle bite. Je ne comprends vraiment pas pourquoi tu hésites.
Comme Sabine n'esquisse pas le moindre mouvement, Nicole pousse avec force la tête de son amie vers le sexe redressé de son mari.
- Tu le vas sucer, salope ? Elle ne te plait pas assez, la bite de mon mari ? Elle n'est pas assez bien pour toi ?

Sabine se réveille en sursaut.

Sa peau est à nouveau couverte de sueur. Son pyjama lui colle au corps. Les draps sont en vrac au pied du lit, elle a du énormément bouger durant son rêve.
- Encore ce rêve, mais qu'est-ce qui m'arrive?
Elle essaye de respirer un peu d'air pour se rafraîchir l'esprit, mais c'est peine perdue, il faut trop chaud dans la chambre. Tant pis, elle tapote son oreiller, tire le drap sur elle et se retourne dans l'espoir de se rendormir plus sereinement.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés