Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : enema
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Samedi 11 octobre 2008 6 11 /10 /Oct /2008 09:00

Un texte que j'ai trouvé sur: toutleplaisir.site.voila.fr/sx08d.htm
Et que je vous livre ici dans son intégralité, de peur qu'il ne disparaisse.


Fin de journée

Le temps passe et il est bientôt temps d'aller préparer le repas du soir. Fred et Sandra quittent donc leurs hôtes. Ils arrivent dans cuisine, elle est très grande, prévue pour faire à manger pour d'importants groupes. Les cuisinières sont imposantes, les fours énormes. Tout est en aluminium, aux normes de la restauration collective. Fred prend la parole.
- Qu'est-ce qu'on avait déjà prévu pour ce soir?
- Tu ne te souviens plus? On avait pensé à un plat aphrodisiaque.
- Tu es sure que c'est nécessaire? Je trouve qu'on n'en a pas besoin.
- Ça va surtout être utile pour vous maintenir tous les trois en forme. Tu as joui beaucoup aujourd'hui?
- Voyons... Quatre fois, je crois.
- Un bon remontant s'impose donc pour tenir toute la soirée!

Sandra va enfiler un tablier pour faire la cuisine. Son mari la regarde, juste vêtue de ce tablier qui l'habille par devant, alors qu'elle est nue vue par derrière. Son sexe recommence à donner des signes d'activité. Alors qu'elle est face à une table, en train de préparer des légumes, son mari se place derrière elle. Son sexe est déjà raide et il le fait pénétrer entre ses fesses.
- Tu n'es pas encore fatigué?
- Il faut croire que non.
- J'y suis, c'est le tablier qui t'excite.
- Mais non.
- On va bien voir.
Sandra retire le tablier et reprend son activité complètement nue. L'érection de son mari retombe dans les instants qui suivent à son grand désarroi.
- C'est bien ce que je pensais. Ça t'excite de me voir en tablier.
- Bon, je dois reconnaître... En effet...
- Alors tu voudrais bien me baiser comme ça, dans la cuisine?
- Oh oui!
- Et laisser nos invités attendre le repas?
- Ils peuvent bien attendre un peu?
- Et si tu leur servais un apéritif. Ça nous laisserait un peu de temps libre.
- Très bonne idée. J'y vais.
- Attends, ça me plairait bien que tu enfiles le tablier pour aller les servir.
- Quoi?! Quelle drôle d'idée!
- Pourquoi pas, après tout?
- Mouais... Pourquoi pas...
Fred n'est pas très emballé par cette idée, mais il s'exécute quand même. Une fois qu'il a enfilé le tablier, sa femme lui demande de faire un tour sur lui-même. Elle peut ainsi en profiter pour profiter de la vue.
- Tu as raison. C'est très excitant, d'être nu sous un tablier. Tu y vas? Je t'accompagne, je ne veux pas louper cela.

Le couple arrive dehors. Fred pousse un chariot sur lequel sont disposés des bouteilles d'apéritif et des verres. Son arrivée en tablier ne passe pas inaperçue. Alors qu'il est en train de faire le service, il n'arrête pas de se faire peloter les fesses par ceux auprès de qui il passe, hommes comme femmes. Le fait de se faire ainsi toucher, comme un objet, ne tarde pas à l'exciter à nouveau, son sexe redressé soulève le tissu du tablier sans équivoque. Nadine passe la tête sous le tissu et commence à le sucer. Fred se laisserait bien aller, mais il pense avant tout à faire l'amour à sa femme dans la cuisine pendant que ce serait elle qui porterait ce tablier. Pendant ce temps là, les deux autres hommes se masturbent tranquillement tout en regardant la scène. Ils encouragent Nadine à le pomper à fond, mais Fred finit par se dégager.
- Attends, je préfère me réserver pour tout à l'heure, en plus le repas n'est pas encore prêt. Ce n'est que partie remise.
Nadine est déçue. Fred continue.
- Tu n'as qu'à sucer Benoît en attendant.
- Ça dépend, tu me prêtes le tablier?
- C'est à dire qu'on en a besoin... Je te le ramène dans un quart d'heure. Ça va?
Et Fred s'éclipse en vitesse avant que Nadine lui demande pourquoi il tient tant à ce tablier.

De retour dans la cuisine, il retire le tablier, son sexe est toujours en érection. Sa femme enfile le tablier, bientôt ce sera lui qui fera de même avec sa femme. Sandra se penche sur la table, allongée sur le ventre au milieu des légumes. Les pieds toujours au sol, le cul rebondi et les jambes écartées. Elle donne à son mari une vue imprenable par derrière sur sa chatte. Il se place et la prend sauvagement en levrette. Fred imprime de forts mouvements de va et vient, qu'il transmet à sa femme, qu'elle-même transmet à la table. Cette dernière n'arrête pas de crisser sur le sol carrelé. Les couinements de la table se joignent aux cris de plaisir de Sandra et aux râles de son mari quand ils finissent par jouir tous les trois, pardon, tous les deux. Les légumes sont tous tombés au sol. Fred se retire de sa femme. Le sperme et la cyprine coulent le long des cuisses de Sandra.

Soudain des applaudissements résonnent dans la cuisine. Leurs invités sont à la porte et n'ont rien perdu de ce qui vient de se passer. Nadine prend la parole.
- C'est du joli! C'est donc pour ça que tu étais si pressé de partir?
- Désolé...
- J'ai bien envie d'essayer aussi.
Nadine s'avance vers Sandra, qui retire le tablier et lui passe. Nadine s'installe à son tour sur la table, mais elle choisit de se placer sur le dos, les fesses au bord. Son mari soulève ses jambes et les fait passer par dessus ses épaules puis s'introduit en elle. Les couinements de la table reprennent de plus belle, le couple s'en donne à cœur joie. Pendant ce temps là, Benoît se fait sucer alternativement la bite par Sandra et son mari. Les deux hommes finissent par jouir. Vincent dans la chatte de sa femme et Benoît dans les bouches de Fred et Sandra. Fred reprend la parole alors qu'il achève d'avaler sa part de sperme.
- Bon, double ration d'épices dans le plat. Je crois que nous allons tous en avoir besoin.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés