Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : enema
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Jeudi 17 avril 2008 4 17 /04 /Avr /2008 09:00

Je l'ai trouvé sur :
http://p199.ezboard.com/Il-faut-punir-Jussade/
Et comme d'habitude je vous le livre ici en entier.


Il faut punir Jussade...


        Et bien voilà, on s'en doutait mais elle vient d'avouer... elle discute sur le web de la fessée pendant ses heures de travail... elle vole son entreprise et met en péril la croissance mondiale. C'est plus qu'un crime, c'est une faute qui mérite (on est toujours puni par où on a péché) une fessée disciplinaire. Je pense d'ailleurs qu'elle savait ce qu'elle risquait.
        Alors comment administrer la punition ? Dans une salle truffée de webcam pour que nous puissions vivre "on-line" son châtiment ? Nenni. Organiser une fessée patronale ? Non plus, je suis persuadé que Jussade jouerai de son charme pour faire de cette fessée disciplinaire une fessée de comédie... Alors ? et bien je propose de faire intervenir deux fortes matrones, insensibles tant aux charmes de Jussade qu'à ses gigotements, pleurs ou autres supplications (les femmes sont très dures entre elles) pour lui administrer une mémorable fessée manuelle. Etre punie comme une gamine, couchée en travers des genoux d'une autre femme, culotte baissée sera une humiliation terrible. Pas de témoin, de caméra mais seulement l'obligation de nous raconter en détail sa punition et de répondre à toutes nos questions.....
        J'attends vos suggestions et notamment les réactions de Jussade.... il n'y a pas de raison que je sois le seul a être puni, ma femme a découvert que je passais des heures sur le Web et j'ai recu hier soir la brosse à cheveux...


Dame Pivoine au tribunal


Bande de provocateurs !
J'ai un chagrin d'amour, si vous croyez que c'est drôle !
Peut-être mourir (tiens, j'ai déjà lu ça quelque part, mais inversé : mourir, peut-être... dormir...) et je crois que se faire battre résoudra tout.
Je me plante...
Et votre présence virtuelle et drôle, dans la ville déserte comme aux premiers temps d'après la bombe, est un rayon d'espoir, un peu d'animation humaine et de réconfort.

J'accepte pieds et poings liés le châtiment de la matrone, infligé par mes justes petits camarades, à condition qu'elle me coupe une tartine de confiture après la fessée (qui sera donnée à la main et au battoir, comme dans L'Assomoir), et qu'elle sorte de son tablier ventral son grand mouchoir à carreaux, histoire d'éponger des larmes que j'aurai enfin pleuré pour quelque chose.

Philosophie de la fessée punitive : pour se punir d'être au monde, d'être un athanor de désir ardent, d'être vivant, d'être insatiable, d'être torturé, et par-dessus toute cetet inhumanité, d'aimer.

Merci d'exister.

Pivoine.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Retour à l'accueil
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés