Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : domestique
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Lundi 15 septembre 2014 1 15 /09 /Sep /2014 12:00

http://rapidgator.net/file/3c1d35ea512b68396bd37d521a21a2c6/fistingpipeetsodomie.avi.html
http://rapidgator.net/file/cd4f1509c7e07b5fc885c65e19ab2133/laidemenagere.avi.html
http://rapidgator.net/file/06ec79905c2835f033dbd91b0d1a45c8/preparationdumateriel.avi.html
http://rapidgator.net/file/9b7a2344babb8c9d7d8d514eb9accbe6/Sheilapatissiere.avi.html
http://rapidgator.net/file/ef239ce70d3e5fdf61cd1866142d336f/coeuretcoquillage.avi.html
http://rapidgator.net/file/d4eaaf86ce7058d646dde77cc11c257b/jukujosoubrettebienpoilue.avi.html
http://rapidgator.net/file/3f6c01da4eae0857afbba5792bc10a9c/orgasmegynecologiqueenvert.avi.html
http://rapidgator.net/file/05cabb477f96202cc7d455e70b991be8/unpilorietquatrebites.avi.html
http://rapidgator.net/file/1735a6800db59bb2dabd4a520e1a88e3/baiserlapetitebonne.avi.html
http://rapidgator.net/file/dffa662e3e08d884700cb4015ad14649/saleentabliervert.avi.html
http://rapidgator.net/file/8403aebe3cccdd7888315800cd58b0fd/unenursebiengrosse.avi.html
http://rapidgator.net/file/8fb010865b77679ea16a5482ca9caa9e/Emanuelleenhautebaviere.avi.html
http://rapidgator.net/file/474b5dafc8e7639e8a02f8993eec2335/desfesseespourdespisseuses.avi.html
http://rapidgator.net/file/3634d6da6202b0c00d79d2bb8865490c/grasdouble.avi.html
http://rapidgator.net/file/6d623892a951e744276d01268b2bdb2d/lenoeuddanslescheveux.avi.html
http://rapidgator.net/file/ba76eec5776bcaddd0d116ad39032f47/unevigoureusebranlette.avi.html
http://rapidgator.net/file/1bf506548dbb9765dce882305bce4a94/danslareserve.avi.html
http://rapidgator.net/file/ff9a8702a232dbfd01877d4386188ad8/unegrosseblondasse.avi.html
http://rapidgator.net/file/464d0e21e0edfe0568ae166a73e51d19/unesoubrettepleinedefroufrou.avi.html
http://rapidgator.net/file/eaf03ca4c3ed368fe256a42d82fa723a/voicitoncafe.avi.html
http://rapidgator.net/file/2644eef11645254ff2bd59a13fe3e4a7/danslecouloirdelhotel.avi.html
http://rapidgator.net/file/c11d867c851237f5107a37594c6c8391/infirmieresenroseinfirmieresenblanc.avi.html
http://rapidgator.net/file/e0eaf489422b2f77d6659ec8aa77e6d6/lafetedessaucisses.avi.html
http://rapidgator.net/file/9d7a36e5cb846871d50044738181f8a1/surfonddetabliersblancs.avi.html
http://rapidgator.net/file/fbf4766197d91cece1119b659738cb33/delasallealacave.avi.html
http://rapidgator.net/file/9dc835b104c0b6fae35981d54d83d9d9/lasoubretteauxlolosquipendent.avi.html
http://rapidgator.net/file/c453daa0d67b8ff548e218ced51abafc/lesdeuxclients.avi.html
http://rapidgator.net/file/5380d9ea2dd4be986d1919d14a15bbf0/EmmaBaileygrosssoubrette.avi.html
http://rapidgator.net/file/50214b8a8bae52871aa30c9c18cee50d/lafisteuseenchasublebleue.avi.html
http://rapidgator.net/file/d88f58c393d82deb37d1c7d096c2bc74/unemaidlatexee.avi.html
http://rapidgator.net/file/d03851f7c60596925b98a3a001c8ee83/letablierdelaine.avi.html
http://rapidgator.net/file/a43f2a47adf0715edb74a8857db409e5/saloperiesencuisine.avi.html
http://rapidgator.net/file/a020c581b352de596a455807fb519096/HisakiKanoninfirmiere.avi.html
http://rapidgator.net/file/dbe64519ae4c13d9304565d837ce0957/rachelsteelsoubrette.avi.html
http://rapidgator.net/file/d0ba2ef8e03059dfa682d627049b2bdb/unebellegrosseservantenoire.avi.html
http://rapidgator.net/file/bacae02ffdcfea486dac515161866dd0/unesoubrettebienpunie.avi.html
http://rapidgator.net/file/1e786d50d13c2da9807b4046775f4897/branletteetbavoir.avi.html
http://rapidgator.net/file/4cde18c8e4f2fa5b29e813fec5acad59/lacuisinedesdiablesses.avi.html
http://rapidgator.net/file/2d2f3084e7b5f20ca8102f4e5e7a2376/soubrettealunettes.avi.html
http://rapidgator.net/file/fb8ec9a279e5e5c15ebe741a37fc1eb4/LilyFigdanslacuisine.avi.html
http://rapidgator.net/file/bb134691224991f90a02e540a1bd5511/Deuxbaisesdansdeuxcuisines.avi.html
http://rapidgator.net/file/1589a4cc30b3ed5b43c77f652e5ec527/letablierjaune.avi.html
http://rapidgator.net/file/3998729a6514a32d05845cd287f7081c/bondagentablierdelaine.avi.html
http://rapidgator.net/file/5335d8f49399783f3c34ef51b6ef0035/soumissionenblouserouge.avi.html
http://rapidgator.net/file/e8f55d0395fa5877e9ed074d23e7ef7d/Brigida.avi.html
http://rapidgator.net/file/79f13eeb617c2d45e3a19c10512943c4/cravacheetcannnepourlasoubrette.avi.html
http://rapidgator.net/file/f3b0769c41f72834c2ad6d14d250cd7b/lesserveusesbavaroises.avi.html
http://rapidgator.net/file/56d892bd9999e447730a3100d6c086dd/quelquesdomestiques.avi.html
http://rapidgator.net/file/a012b0f57a80a579dfdd499e885424b5/concombreetbanane.avi.html
http://rapidgator.net/file/d9927dede9a69d543926304fb2cae761/dominationdedeuxsoubrettesmales.avi.html
http://rapidgator.net/file/30fe5cd181ccdd03f853c0350ef6a6f5/unebellebrunefessee.avi.html
http://rapidgator.net/file/45f10ad3858bf292747c25a88aa6ccc8/unegrossesuceuse.avi.html



  Les inscrits à la newsletter ont connaissance des téléchargements à l'avance.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 15 septembre 2014 1 15 /09 /Sep /2014 09:00

BBQ

Une tradition américaine que le barbecue, et elle est plus sympathique quand c'est une femme qui porte le tablier, et qu'elle est nue dessous...

Vous noterez que le tablier est décoré de motifs qui représentent les instruments....


Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 14 septembre 2014 7 14 /09 /Sep /2014 23:00

Une leçon de fessée dans une vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rapidgator.net/file/dc765c3bb9dc096f5d021467587ceb4e/lefesseurenblouse.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 14 septembre 2014 7 14 /09 /Sep /2014 16:00

Que c'est mignon, dans cette vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/68a801c4913dc8ff99eaffa7a0f0b0c4/dusolalachaishaute.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 14 septembre 2014 7 14 /09 /Sep /2014 09:00

Une histoire qui m'a été gentiment envoyée par "Claudeblouse", que je remercie encore.



Camille et Colette

Fin des années 1970, une famille traditionnelle, une vie simple et heureuse à la campagne. Camille,18 ans, son Bac obtenu avec mention vit ses jours de vacances en gambadant dans les prés et les bois sans se soucier de la prochaine rentrée scolaire. Par contre, Papa et Maman sont inquiets, leur ainé va quitter le douillet nid familial pour aller à la Fac. Cet enfant n'a jamais été confronté à la foule, ne connait rien de l'ambiance qui règne dans les grandes écoles. Le dépaysement va être immense, fini les classes uniques, adieu les blouses, que Camille ne porte plus qu'à table, les retours de l'école en car, toujours à l'heure...

 

 

Le décor ainsi posé, laissons la parole à Camille...


Suivant les conseils et aussi l'insistance de mes enseignants, mes parents ont accepté que je soit inscrits à la Fac de pharmacie de la préfecture de région.

 

Apprenant cela à une fète de famille (où j'étais absent), Colette, une cousine à ma mère habitant justement cette ville se proposa de me prendre en charge et de m'héberger. Avoir un colocataire est à la mode en ville, dit-elle, en échange de quelques menus travaux au jardin et d'une compagnie, c'est avec joie que je vais bien prendre soin du premier étudiant de notre famille. Avec moi n'ayez crainte il sera en sécurité.


inutile de vous dire que mes parents acceptèrent avec soulagement.


Je fus informé quelques jours plus tard de cette décision et dû l'accepter sans rechigner. Mes sentiments étaient mitigés, content de n'avoir pas de soucis de logement, mais ennuyé de ne pas avoir d'indépendance. Et ,cette cousine à maman, je ne l'ai guère vue ces dernières années, ne prétant pas attention à elle qui me parait bien lointaine des préoccupations des jeunes. Je ne connais rien de sa vie, de ses habitudes, de sa mentalité...


Une semaine avant la rentrée la voila qui arrive chez nous. Mes parents l'acceuillent comme une "bienfaitrice", maman portant mème une blouse neuve en nylon.
Tout l'après-midi passé avec elle nous permit de faire un peu plus connaissance. Colette est une belle femme approchant la cinquantaine, grande et bien proportionnée pour sa génération, fonctionnaire restée célibataire et sans enfant, elle m'a semblé en avoir quelques regrets. Si bien que ma venue chez elle la comble de bonheur.


Mes affaires furent vite rassemblées, simplement quelques vêtements et chaussures, à cette époque on n'avait pas de gadgets, et pour le reste tout est disponible chez elle.
Le grand départ eut lieu après le repas du dimanche midi. Tout le monde pleurait, sauf Colette qui essayait de consoler ma famille et ne s'attardait plus longtemps.


Le voyage fut long, Colette conduisant prudemment sa voiture, une dauphine... plus agée que moi... et les routes n'étaient pas ce qu'elles sont aujourd'hui. Un arrêt dans un petit restaurant, elle a remarqué que je n'avais pas beaucoup mangé à midi.

Cette pause me fit grand bien et scella la coupure avec mon passé. Je découvris aussi une Colette radieuse, détendue, et surtout fière d'être accompagnée d'un beau jeune homme. Elle n'était pas pressée si bien que la nuit était tombée lorsque nous sommes arrivés chez elle. Epuisé, elle m'installa dans la petite chambre qui n'a jamais été habitée et qu'elle a préparée pour moi. Je m'endormis aussitot pour une longue nuit.


Ce lundi matin elle vient me réveiller:

- "Camille il est déja 10h00", dit-elle en ouvrant les volets.

Quelle ne fut pas ma surprise en la voyant à travers les rayons du soleil revètue d'une blouse en nylon rose! Alors là, jamais je n'aurais imaginé que Colette en porte toujours. Je dois vous avouer que j'en fus troublé et que je n'osais pas sortir de mon lit...

- "Viens déjeuner en pyjama, tu prendras une douche après".

 

Cela n'était pas dans les habitudes familiales mais de bon gré je la rejoins dans la cuisine attiré par l'odeur du café fraichement coulé. Remarquant au passage la netteté de la maison, j'entre et me dirige vers la table.


- "Camille, je sais que tu ne portais plus de blouses chez toi.''

Je l'écoute, gèné.

- "Chez moi par contre cette bonne habitude, tu vois je l'ai gardée, alors vois-tu, pour toi ce sera la mème chose."

Je reste cloué sur place... Je n'arrive mème pas à sortir un mot... Et sans attendre
elle me passe une blouse en nylon bleue marine zippée devant.

 

- "Désolée Camille, tu t'y habitueras, et puis ce modèle est mixte."

Je soupire, puis m'assoies et nous déjeunons

 

Ensuite, je vais donc me laver, puis je rejoins ma chambre.

 

- "J'ai mis tes vêtements sur ton lit," crie Colette du fond de la cuisine. "Pour qui me prend elle?", me dis-je!

 
Je vois sur mon lit tee-shirt, slip et short. Bon ça ira, je m'habille et me retrouve face à elle dans le couloir.


- "Ton short te va bien, c'est trs bon pour la santé d'ètre jambes et pieds nus mais il reste quelque chose sur ton lit."

- "Oui ma blouse mais on ne va pas manger de nouveau!"


Elle me fixe d'un regard sévère qui me glace.
- "Camille, dès que tu entres dans ma maison, tu enfiles une blouse et tu ne l'ôtes sous aucun prétexte, compris!". Et sans attendre elle me l'enfile.


Je n'ose pas réagir, elle ne plaisante pas du tout. Puis contente elle me fait visiter la maison, un coup d'oeil à sa chambre où "Tu n'auras rien à y faire sauf parfois y passer l'aspirateur", puis nous allons dans la pièce principale, exposée sud, côté jardin, comme ma chambre. A gauche un coin salon, au milieu une grande table face à la porte-fenêtre, à droite ,légèrement rehaussé par un parquet ciré une multitude d'étagères remplies de livres, un bureau ancien.


- "Voici ma bibliothèque, j'aime beaucoup lire, tu pourras te servir, mais n'oublies pas de remettre l'emprunt à sa place."
Je suis fasciné en voyant cela.


- "Camille, tu mettras tes pieds sur les patins pour pénétrer dans ce coin" dit-elle en me montrant l'exemple.

- "Je vais faire un peu de place et vider ce meuble afin que tu puisses y mettre tes cours."


Je vais l'aider, moi je la vide et lui passe les ouvrages, nos blouses se touchent bien souvent... On déplace une petite table et une chaise de bureau toute simple.


- "Voilà, tu t'installeras là pour travailler", en s'asseyant comme pour vérifier si c'est parfait.
- "Tu vas être bien chez moi Camille, tu vas réussir tes études crois-moi."

 
Elle se lève, me serre dans ses bras, me carresse le dos,j e sens son parfum et le crissement du nylon des blouses... des sensations nouvelles accélèrent mon coeur... "Que se passe-t-il?" me dis-je.


- "Va prendre l'air et passe par le garage pour sortir et tu mets des sabots."


J'y vais troublé, visite le petit jardin tres soigné, c'est une maniaque de l'ordre et de la propreté. Elle vient sur la terrasse mettre quelques vêtements à sécher. Mon regard est aussitot attiré par une blouse bleue clair qu'elle prend bien soin d'accrocher.
 

 

Midi est déja passé et je rentre mettre le couvert...

Après un repas léger et la vaisselle faite ensemble, Colette m'annonce que l'on va aller visiter la ville et l'université.

 
Je remets un pantalon et heureusement ai le droit de retirer ma blouse qu'elle accroche à un porte-manteau juste à l'entrée du couloir. Colette n'a juste que sa blouse à enlever et à accrocher. On met un petit gilet et nous voila partis. Quelques minutes de marche, descente dans une station de métro, c'est nouveau aussi pour moi, puis sortie et remontée et nous sommes devant la faculté. Oh la la!! Que c'est immense, on se promène à l'exterieur, j'essaie de voir un peu par les fenêtres...

 

 

Ensuite nous allons à l'acceuil, Colette vérifie que j'y suis biens inscrit, et demande à la secrétaire de rajouter ses coordonnées ainsi que le numéro de son téléphone, puis s'enquiert des modalités pratiques de la rentrée. Elle me prend vraiment pour un gamin, moi je sais ce que j'aurais à faire. Elle va mème jusqu'à essayer de savoir combien et quel type de blouses me seront nécessaire pour mes cours de pharmaçie!!! J'ai honte et envie de m'éloigner mais elle me dit à tout bout de champ:

- "Ecoute bien Camille, c'est important, as-tu tout compris"...


Colette se gratte la tête, elle est angoissée par ce campus qu'elle n'imaginait si vaste, ni fonctionner de cette manière, où notre autonomie est à des annéeslumière de ce qu'elle a connue à 18ans. Si bien que l'hotesse d'acceuil finit par lui dire assez vertement:

- "Madame, votre fils est majeur dans un mois et demi, intelligent, un très bon dossier scolaire en poche, alors laissez le se débrouiller, c'est ça l'aprentissage de la vie aussi madame."


Colette vexée s'en va en haussant les épaules, et nous allons boire un café un peu plus loin. Pour la calmer je lui dit:

- "Colette, elle t'a prise pour ma maman."

 

Un long silence s'installe, Colette est pensive et à presque des larmes aux yeux

- "Pourquoi es tu triste?"
- "Oui ben,après tout j'aurais pu l'ètre,ta mére. Si ton père... avait voulu quitter son trou et venir avec moi en ville. Mais monsieur préférait son petit confort et ma cousine qui t'a enfantéen a profiter pour prendre ma place. Voila Camille tu sais tout et tu comprends la raison pour laquelle je vis seule."

 
Je suis bien embarrassé d'apprendre cela, je ne sais plus que lui dire. Je prends ses mains et dit:
- "Colette, c'est du passé, tu seras ma seconde maman maintenant, je t'aime beaucoup et je répondrais présent toujours si tu as besoin d'aide et de réconfort, je comprends mieux pourquoi tu ne venais pas souvent chez nous."
- "Oui, et je t'avoue aussi que c'est moi qui a tout fait pour que tu viennes ici à l'école, comme ça tu ne pourras plus l'aider et toi tu es tout à moi, c'est un peu ma revanche."

 
Je vois Colette pensive, moi aussi d'ailleurs, elle nous fait servir un second café.
- "Ne t'inquiètes pas je ne te ferais rien de mal, tout ça n'est pas de ta faute, on va prendre nos marques tous les deux, et on ira les voir de temps en temps."


On reprend à pieds le chemin du retour, elle m'indique des repères, des endroits infréquentables.
 

 

Arrivé à la maison, je me plie au rituel, j'enfile ma blouse bleue, reste près d'elle, nous dinons puis on va regarder la télévision assis dans le canapé d'angle où elle guide ma tête pour la poser sur ses cuisses emblousées.
Je m'endors presque tant les émotions sont fortes depuis ce matin....


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 23:00

Foxy Red aguiche son voisin par la fenêtre dans sa série 11 sur Southernt-Charms:

http://www.southern-charms2.com/foxxxyred/photos.htm


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 16:00

Du rétro coquin dans cette vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/0581bc7333b1080d34ebf0285400d995/lacliniqueenfolie.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 13 septembre 2014 6 13 /09 /Sep /2014 09:00

Rien d'érotique, et pourtant quoi de plus excitant que ces femmes à la lessive. Un tablier de coton, deux tabliers de caoutchouc, déjà, j'imagine les deux de droite en tablier de caoutchouc au lavage et celle de gauche en tablier de coton au rinçage...


Voir les 4 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 12 septembre 2014 5 12 /09 /Sep /2014 23:00

Une maîtresse classique et une servante qui sert au soumis un drôle de gâteau. Une vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rapidgator.net/file/a9dff73e02d86650db68cd9fa7c20f84/cestdugateau.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Vendredi 12 septembre 2014 5 12 /09 /Sep /2014 20:00


Un blog n'est pas fait pour passer des annonces, mais si vous voulez le faire, mettez-les en commentaire ici.

Bien sûr, quelques règles:

- Tout ce qui est illégal est bien sûr interdit
- Ne laissez ni nom ni téléphone, mais indiquez toujours votre e-mail. Si vous ne laissez pas de mail, personne ne pourra vous contacter, et votre annonce n'aura servi à rien....
- Pas d'annonces commerciales
- Et, bien sûr, "On the topic" tabliers, blouses et torchons

 

Les annonces apparaissent donc en commentaire et, pour les consulter, il vous suffit de lire les commentaires...

Et pour répondre, si l'annonceur n'a pas mis ses coordonnées, faites vous-même un commentaire pour lui répondre en laissant votre mail.


Voir les 66 commentaires - Ecrire un commentaire
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés