Présentation

  • : Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • Tabliers, blouses et torchons de cuisine
  • : domestique
  • : Ce blog est consacré au fétichisme des tabliers de cuisine de femme, des blouses de femme et des torchons de cuisine. Il s'adresse aux adultes seulement, ayant atteint l'âge de la majorité légale dans le pays. Et tenez les enfants à l'écart, bien sûr.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact

Recherche

Derniers Commentaires

Images Aléatoires

  • dusolalachaishaute
  • fa562x001
  • blanchesurnoire
  • victorian_finishing_schoo.jpg
  • ju12x001
Mardi 19 mai 2015 2 19 /05 /Mai /2015 16:00

Un doux réveil par une servante dévouée, dans cette vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/2c6d583e508e4e0fd84f5b2ede38364d/MaidInJapan.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Mardi 19 mai 2015 2 19 /05 /Mai /2015 09:00

 

Je n'aime pas son tablier, mais ça ne fait rien, j'aimerais bien être entre ses mains.


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 18 mai 2015 1 18 /05 /Mai /2015 23:00

En courte blouse blanche, Lovely cat prépare un lavement dans sa série 436 sur Southern-Charms, avec Abby dans ses séries 276 et 277:

http://www.southern-charms2.com/lovelycat/photos.htm

http://www.southern-charms4.com/abby/photos.htm


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 18 mai 2015 1 18 /05 /Mai /2015 16:00

Une scène pour les fétichistes, à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/3fdadb3e0dce458811485957ae9053fc/latourmenteuseencaoutchoucblanc.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Lundi 18 mai 2015 1 18 /05 /Mai /2015 09:00

 

Je n'aime pas les tabliers en extérieur, mais je sais qu'il y a des amateurs, alors c'est pour eux.


Voir les 1 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 17 mai 2015 7 17 /05 /Mai /2015 23:00

Je ne saurais dire si la fesseuse porte une robe ou une blouse, mais c'est une belle fessée. Une vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/650cbd94839bf2d9b29d7c0c40a4ec57/estceunerobeouuneblouse.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 17 mai 2015 7 17 /05 /Mai /2015 16:00

De la pissotière au canapé, dans cette vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/9a842f78e0ae828e800e36ab61732bf0/lasoubrettedelapissotiere.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Dimanche 17 mai 2015 7 17 /05 /Mai /2015 09:00

La suite de la confession d'Hanna.


Midi... Je déjeune sur le pouce avec la jeune sœur qui se désole pour moi.

Le partage de mes vies n'est pas une chose simple. Ma jeune sœur est ma confidente. J'ai l'impression quand je la vois que c'est elle l'ainée, elle qui est mature. Je me sens gamine.
- "Et ce petit jeu va-t-il encore durée longtemps ?"


Je n'ai rien dit, comme souvent devant ma sœur autoritaire. 
Elle souria et s'en amusa de mon silence gêné. Que dire. Rien, peut-elle comprendre, en fait j'en ai pas trop envie. Nous pris notre repas ponctués de silence et de questionnement - - "Et tu compte jouer à la bonniche comme cela jusqu'à la fin de ta vie ? Tu ne crois pas que ce petit jeu est infantile ?" 


Je n'aime pas répondre aux questions, je crois que je réponds toujours à coté, comme une gamine prise en faute. La honte est là, naturellement comme une femme qui rêvait d'être princesse et qui se retrouve à l'office.
- "Tu passe combien de temps chez elle ?"
- "Je lui dois une 20 d'heures par semaine."

Elle me regarda avec de grands yeux:

- "Tu lui dois ?"

J'ai éclaté de rire devant son regard étonné.
- "Je ne veux pas t'expliquer ce que je suis devenue pour elle... J'aurai  mieux fait de ne rien dire..."


Elle me regarda, inquiète, mais pas résignée.
- "Elle te traite bien au moins ?"


Comment expliquer que brusquement dans ses paroles, dans cette façon de me parler, il y avait comme une sorte de reconnaissance de ma soumission sociale... J'avoue que j'étais émue. Je crois qu'elle s'en est aperçue.

16h.
Lorsque je mange avec ma sœur, je prends toujours mon après-midi, je ne sais jamais avec elle quand le diner se terminera. Mais là, j'ai été franche. Je lui ai dis que je devais me rendre disponible pour Madame... Et son interrogation cingla!

- "Parce qu'en plus tu l'appelle Madame !"


Après avoir été cherché le courrier de Madame chez le gardien je monte en silence jusqu'au troisième étage. Et ouvre la porte. Depuis maintenant plusieurs mois Madame me laisse un double de ses clés, une belle confiance... Direction la cuisine et le changement demandé par ma Maitresse écrit sur le tableau de service de la cuisine "Sois prête pour 17h". Rien d'autre. Ce qui signifie, que je me présenterai lorsque Madame rentrera, en jupe noire, chemisier blanc et tablier. Rien que de très normal, on applique le protocole sans y penser tout en pensant à col bien fermé, et poignets idem. Je pense à ma sœur et je me dis qu'elle me prendrait pour une idiote à être ainsi, nouant mon tablier blanc, signe d'asservissement...


Une fois prête, j'enfile ma blouse de travail (j'aime ce mot pour cette blouse toute droite sortie du catalogue professionnel ARMANT pour femme de ménage)

Gants mapa et me voilà comme souvent le lundi après-midi lorsque je prends mon service à commencer par la vaisselle. Mise en condition par Madame qui aime me voir ainsi. On s'habitue à cela, on s'habitue à ne devenir que cela, pour le plaisir enfin réalisée de vivre comme une subalterne.  Mais comme souvent la porte d'entrée sonne bien avant que je n'ai terminé mon travail, je retire ma blouse, tire sur mon tablier - être présentable, simplement - et ouvrir la porte. Madame.


Je l'aide en silence à retirer son trench, puis le plie sur mon bras.
- "As-tu préparé mon thé ?"
- "Oui Madame..."


Ce fut tout. Rien d'autre. Il n'est plus question avec Madame d'un autre rapport que celui de la hiérarchie. Madame ne m'avait-elle pas prévenue lorsque nous nous étions vue, amoureusement. "Je crois que tu as besoin plus de moi, que moi de toi..."
Elle m'avait tendrement embrassée comme un homme auquel elle désirait ressembler. Trop femme pourtant dans les caresses que je ressentais sur mon corps. Je me sentais dériver, tendrement dépossédée de ma volonté... Un amour au féminin peut-être aussi violent.
- "Je ne suis pas une femme douce, j'aime que l'on me respecte, j'aime le pouvoir sur ceux qui sont faible."


Nos regards se croisèrent, nos lèvres s'effleurèrent, je tremblais, moi femme mur et elle jeune dompteuse.

-"Si tu aimes obéir, tu seras comblée ma chérie..."

Encore le silence, avec se sentiment que je passais un pacte avec le diable. Cela ne me faisait pas peur, je ressentais enfin quelque chose qui me ressemblait...

Coup de sonnette me voilà sortie de mes drôles de souvenirs...
- "Oui Madame... Je cours rejoindre ma Maitresse dans le salon."

Ma jeune sœur me verrait, elle serait horrifiée. Peut-être d'ailleurs aurait-elle raison. Me voir ainsi, peut en amuser plus d'un, un petit toutou domestique courant au sifflet de la Maitresse. Vivre avec la servilité apprise.
Madame était debout et regardait le sol... Le thé renversé au sol. Rien de bien méchant mais je sais que ma Jeune Maitresse à horreur du désordre.
- "Je reviens tout de suite Madame..."
- "Dépêches toi !"


Là encore c'est tout. Pourquoi plus et me voilà quelques instant après à quatre pattes nettoyant le thé au sol alors que Madame énervée s'est assise dans un profond fauteuil club en décrochant son portable. Un micro temps humiliant avant de disparaitre devant l’indifférence de Madame. Cette honte existe bien, en moi qui nourrit le sentiment trop longtemps refoulé d'une désirant se sentir "bonne à tout faire".
La cuisine à nouveau, je remets ma blouse et termine la vaisselle... Un bel avenir pour une bourgeoise. Je ne me sens pas très originale dans cette recherche, même un peu lâche dans ma détermination.


A suivre....


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 16 mai 2015 6 16 /05 /Mai /2015 23:00

Deux nurses et leur patient dans une vidéo à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/f44a55126699d16dfbd0c090b0687277/deuxnursesenblousesbleues.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Samedi 16 mai 2015 6 16 /05 /Mai /2015 16:00

Une vidéo japonaise comme on aime à télécharger sur RapidGator:

http://rg.to/file/4c8b58b49664c1c09a050ce80dc881ff/Shabuestsoumisernbleu.avi.html


Voir les 0 commentaires - Ecrire un commentaire
Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés